Return to site

Héberger les jeunes chevaux en groupe : un impact positif sur la relation avec les humains et sur leurs capacités d'apprentissage

· Blog

Le cheval est un animal social, qui à l'état naturel, vit en groupe d'âge et de sexe variés. Pour des raisons pratiques et traditionnelles, les chevaux domestiques sont fréquemment hébergés en boxes individuels alors que l'isolement social est stressant pour le cheval, surtout pour un jeune animal. Une des causes avancée pour l'hébergement en box individuel est le risque de blessures. Lors d'une étude qui portait sur 64 groupes de chevaux, Keeling et al (2016) ont montré qu'il y avait très peu de risques de blessures graves et seulement quelques égratignures. Cela a même été mis en évidence chez des étalons reproducteurs hébergés en groupe dans un grand herbage (Briefer-Freymond et al, 2013).

Plusieurs études ont mis en évidence des avantages à héberger les jeunes chevaux en groupe (Sondergaard et Ladewig, 2004 ; Lansade et al, 2011) :

  1. Meilleures capacités d'apprentissage lors du débourrage et des manipulations
  2. Meilleure relation avec les humains et moins de risques d'accidents 
  3. Moins de comportements de stress

Il y a toutefois quelques précautions à prendre :

  • En box ou en stabulation :
    • S'assurer que l'espace soit suffisant et que tous les chevaux du groupe aient accès à la nourriture et à l'eau.
    • Bien composer les lots par affinités et présenter les chevaux au préalable dans une grande pâture pour éviter les comportements de menaces et les risques de blessures.
  • En pâture : Si les chevaux sont hébergés en pâture toute l'année :
    • Privilégier les groupes de petite taille et par nombre paire. La hiérarchie au sein d'un groupe social peut mettre plusieurs mois à se mettre en place, c'est donc normal qu'ils expriment des comportements de menace, surtout pendant la distribution de nourriture.
    • Vérifier que l'eau et la nourriture (foin, distribution quotidienne d'aliment) soient facilement accessibles par tous les chevaux au cours de la journée. Lors de la distribution de la ration, ne pas hésiter à mettre une auge supplémentaire et à éloigner les auges les unes des autres pour permettre à tous les chevaux d'y avoir accès.
  • Solutions intermédiaires : si la mise en groupe n'est pas possible pour des raisons d'infrastructures ou de gestion quotidienne, il existe des solutions intermédiaires telles que des parois de boxes qui permettent des contacts sociaux entre deux chevaux voisins (exemple : paroi Modubox).

Retrouvez un résumé de l'article de Sondergaard et Ladewig (2004) sur le site de l'Association pour le développement des sciences équines :http://sciencesequines.fr/resume-sondergaard-et-ladewig-2004/

Retrouvez un article sur l'enrichissement environnemental dont une des composantes est l'hébergement en groupe écrit par Léa Lansade (2011) sur le site des Haras Nationaux : http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/comportement-ethologie-bien-etre/cheval-et-vie-domestique/enrichissement-du-milieu-de-vie.html

Retrouvez les articles scientifiques en anglais de Keeling et al (2016) (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0168159116302866) et  Briefer-Freymond et al, 2013 (https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0054688)

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly